CERBERA

CERBERA

Tout pourrait finir là …
Mon moteur et sa rutilante cuisine
dansent avec le trépas
et les lignes blanches d’adrénaline

Tout pourrait finir là où la vie commence
là où la mort imite si bien la transe…
Tout pourrait finir là où la vie commence
là où le plaisir travesti la souffrance…

Tout pourrait finir ici…
l’asphalte gémit, le vent caresse la tôle
orgasmique et lubrique elle frémit
Mustang devient pèlerin et prend son envol

Tout pourrait finir là où la vie commence
là où la mort imite si bien la transe…
Tout pourrait finir là où la vie commence
là où le plaisir travestit la souffrance…

Terre, bête , ou homme, qui suis-je pour tenir à la vie des autres ?

Auteur : Manu MARTINEZ

Partager : facebooktwittergoogle plus
pinterest

Cayenne

Cayenne

Mardi 13 mars
Guyane, Cayenne

Voici mon frère, l’Amazonie…

Dix mille Amérindiens qui font danser la pluie
Pour noyer leur passé..
Celui qu’on a brûlé avec le calumet qui consumait déjà
Le restant de leur paix…
1/5 de nos poumons, partis en fumée
Pour fournir la planète en viande recomposée
L’article de la mort à déguster sur place ou bien à emporter
Mon ami Palikur invoque l’esprit des chats de Minamata
Pour conjurer le sort, pour éloigner la mort
Que les « Awayg Seyne » ont troqué pour de l’or…

Quelles sont les nouvelles ?
Rien ne semble s’arranger…
Comment va le monde ?
Je ne sais pas mais il y va…
Sommes nous condamnés ?
A la mort dès la naissance…
Combien à tirer ?
La réponse entre nos mains…

Pourrons nous skier ?
On trouvera bien un moyen…
Pourrons nous bronzer ?
Si tu mets le prix c’est certain…
Mais est-ce sans danger ?
Qui ne tente rien n’a rien…
Quel prix à payer ?
Tu feras selon tes moyens…

Refrain : L’avenir entre nos mains, c’est ce qui le rend incertain
Tout est chiffrable et malléable, même pour désigner les coupables…

Un Damoclès pèse sur nos têtes, et nous l’avons aiguisé

Auteur : Manu MARTINEZ

Partager : facebooktwittergoogle plus
pinterest

Duel (In Memoria Eternam)

Duel (In Memoria Eternam)

Lumière peut sauver…
Lumière peut châtier…
L’ombre ou la proie ?
Sombre est ma joie…
J’accorde une dernière danse
Une trêve avant la mort…

Faire bouillir les fluides de ton corps
Distiller ta flamme en une exquise liqueur
Cristalliser tes râles en un effluve maudit
Une ambre funeste parfume bientôt ta vie

Cueillir les noires baies de tes lamentations
Pour tarir l’insatiable appétit qui m’anime…

Desseins fourvoyés, un meurtre à expier
Desseins fourvoyés, pour avoir épié

L’heure a sonné ! Ton sort est fixé !
Horreur perpétrée au nom de mon projet…

Desseins fourvoyés, un meurtre à expier
Desseins fourvoyés, pour avoir épié

We’re fighting once again…

Auteur : Manu MARTINEZ

Partager : facebooktwittergoogle plus
pinterest

La chute

La chute

Sous les quolibets, face aux inimitiés
Jon a décidé de ne pas lutter
Il préfère penser qu’il rira le dernier
L’heure aura sonnée
Les premiers seront les derniers
Sombre et renfermé, Jon est la proie rêvée
Des enluminés sur-phéromonés
Moqueur du succès s’est trop vite enivré
Jon s’est résigné…
Les premiers seront les derniers

Etrange mélopée dans un rythme interlope
La chair, le sang, boyaux de ma couronne
M’indiquent la voie qui mène au trône
Du bienveillant roi des misanthropes…

« Ma vie sombre dans l’enfer
Le crime m’est salutaire…

Maman pardonne moi mes outrages
J’aurai voulu être plus sage
Maman pardonne moi mes carnages
Aurais-je du rester dans ma cage ? »

Qu’advient-il de mes rêves quand je m’éveille,
Dans mes cauchemars miroitent monts et merveilles
Si la vie se résume à cette lutte,
Nous ne sommes en mesure que d’attendre la chute…

Partager : facebooktwittergoogle plus
pinterest

REBECCA

REBECCA

Rebecca est la seule à pénétrer l’impénétrable
La seule que Jon voudrait garder contre son âme
Pour elle Jon irait même jusqu’à accepter l’impardonnable
Mais sa peau s’est frottée à bien d’autres quidams…

« Que la parole m’est simple,
mais que l’acte m’effraie…
Pour un dixième des tiens,
Une autre aurait savouré
La flamme de mon acier
Jusqu’à prier mon âme
De bien vouloir l’achever
D’absoudre tous ses pêchés…

Ta langue est la seule qui sait rendre la rhétorique érotique
Ton corps est le seul à satisfaire mes pulsions frénétiques »

Refrain : Rebecca fuit le complexe mais Jon n’est fait que de ça
Il voudrait noyer ses « ex » dans leurs abats
Jon voudrait fuir son contexte, en finir avec tout ça
Mais il se noie dans l’ivresse de son combat.

Faut-il que je cède, ou bien que j’ intercède ?
Dois-je me résigner, ou bien t’éliminer ?

Auteur : Manu MARTINEZ

Partager : facebooktwittergoogle plus
pinterest

1 2 3 4 5 7